Performance dessin-musique au consulat de France à Houston / 06/12/2022

Retour à la liste

 

Dans cette collaboration, nos esthétiques se parlent grâce à nos références culturelles et artistiques communes: la musique me parle de façon très sensible et me donne une liberté. C’est un cadre très sensible sans autoritarisme.
Ce qui m’intéresse dans l’élaboration formelle de la composition musicale c’est qu’elle dicte la perception. Cette perception est ensuite utilisée pour créer une forme plastique objective. Il en résulte une expressivité qui me permet de mettre « le signifiant » dans les mains du spectateur.

 

A partir de la musique de ce premier dessin, nous avons identifié huit thèmes. J’ai réinterprété chaque thème sur huit petits formats. A partir de chacune de ces séquences musicales, je m’imprègne de l’articulation de la musique qui donne le caractère de la pièce musicale.

 

Un aperçu de notre processus créatif dynamique. je suis très inspiré par cette collaboration et je m’attends à d’autres surprises.

Comme dans beaucoup de ces séquences musicales, nous avons une destination. Entre le départ et l’arrivée on retrouve la ponctuation et le rebond de la musique.

Cette première séquence est caractérisée par des lignes sinueuses et élégantes, lignes mélodiques comme une arabesque avec ses ornementations.
Ici, le son est clair, installé comme une invocation. Le motif est posé, central, bien assis avec une spirale et un cercle qui définit un ancrage solide. L’utilisation des couleurs primaires bleu et jaune est là pour marquer cette invocation.
A l’arrivée, des harmoniques dans les aigus avec un archet « flotando » donnant accès au mystère de l’inconnu.
Le fond du dessin est marqué de petit carré, faisant écho à la note « la » qui se répète dans la mélodie.
Les lignes sinueuses du bas n’ont ni début ni fin, elles sont un continuum, comme la musique qui se déroule toujours dans le temps.

 

Dans cette séquence, la mélodie est un vol sans fin de papillons, s’arrêtant brutalement.

 

La musique donne ici une agitation rapide que j’ai retranscrite par couches superposées.

 

Longue introduction lente, clapotis qui se répandent progressivement sur la surface, chute dans les basses pour remonter surement de façon virtuose et passer à la suite.

 

Toute l’histoire est tracée sur le dessin. Ici, je cherche une mise en page qui donne la narration de la musique.